Cambriolage dans un entrepôt Rossignol : treize personnes interpellées à Villefontaine, cinq mises en examen


14 octobre 2022

Des arrestations après 10 mois d’enquête.

[Mise à jour 14/10/22 19h30] Ce vendredi 14 septembre, le procureur adjoint de la République, Boris Duffau, a fait un point sur l’enquête.

Ce lundi 10 octobre, treize personnes ont donc été interpellées à Villefontaine. « Elles sont suspectées d’être impliquées, à des degrés divers, dans dix faits de vols et tentatives de vols commis entre décembre 2021 et août 2022 dans les départements de l’Isère, du Rhône, de la Savoie, de la Haute-Savoie et de l’Aveyron, essentiellement au préjudice de magasins de vêtements de marque, de commerces et entrepôts de téléphonie ou de matériel informatique et multimédia à haute valeur ajoutée et de buralistes. Des infractions connexes à ces faits (vols de véhicules et recel) leur sont également reprochées », peut-on lire dans un communiqué.

Les nombreuses perquisitions ont conduit à la découverte « d’un véhicule volé, de plusieurs objets en lien avec les infractions visées et, de manière incidente, de produits stupéfiants qui feront l’objet d’investigations distinctes ».

Cinq personnes mises en cause ont été mises en examen cette semaine, dont quatre ont été placées en détention provisoire et un mineur, placé sous contrôle judiciaire.

[Article initial 10/10/22] Vaste opération de gendarmerie ce matin, lundi 10 octobre, à Villefontaine. Selon une information du Dauphiné Libéré, plusieurs dizaines de militaires, épaulés par des membres du GIGN notamment, ont procédés à l'aube à une quinzaine d’interpellations dans le centre-ville de la commune et dans le quartier des Fougères.

Ils sont suspectés d’être impliqués à divers niveaux dans le braquage d’un entrepôt de la marque Rossignol à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs, au début de l’année. Ces interpellations ont été menées dans le cadre d’une commission rogatoire d’une juge d’instruction de Grenoble. Les garde à vue peuvent durer jusqu’à 96 heures.

Plusieurs dizaines de milliers d’euros de butin

Dans la nuit du 10 au mardi 11 janvier, une équipe de malfaiteurs s’était introduit dans les locaux de Rossignol à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs et avaient neutralisé le vigile de cet entrepôt après l'avoir forcé à désactiver les alarmes. Les cambrioleurs s’étaient ensuite servis en matériel de sports d’hiver avant de prendre la fuite.

Ils avaient chargé leurs voitures avec des casques, chaussures et vêtements de ski. Un pactole estimé à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Par Thomas Bantchik & Baptiste Berthelin