Covid-19 : l’Isère en vigilance renforcée


26 mars 2021

Le ministre de la Santé a fait de nombreuses annonces hier soir, jeudi 25 mars, lors du traditionnel point presse sur la situation sanitaire.

C’était une décision attendue, l’Isère a été placée hier par le gouvernement en « vigilance renforcée ». Le seuil d’alerte de 250 cas pour 100 000 habitants a été dépassé cette semaine dans le département. Pas de confinement à l’horizon tout de suite, mais le ministre de la Santé Olivier Véran a assuré que des moyens supplémentaires, notamment en « contact tracing » seront mis en œuvre.

En tout, ce sont 24 nouveaux départements qui ont été placés en « vigilance renforcée » hier, dont les territoires voisins de l’Ain, la Savoie et la Haute-Savoie.

Trois nouveaux départements confinés

Les « mesures de freinage fortes » sont étendues à trois nouveaux départements : Rhône, l’Aube et la Nièvre. Là-bas dès ce soir, et pour quatre semaines, les commerces dits non-essentiels devront baisser le rideau et les déplacements seront limités à 10 kilomètres sans dérogation.

L’ensemble des lycées de ces départements doivent également passer en « demi-jauge ». En revanche, les écoles et les collèges restent ouverts normalement. Malgré tout le gouvernement a prévenu, si ces mesures restent inefficaces pour lutter contre la pandémie, des décisions plus strictes pourraient être prises dans les prochaines semaines.

La troisième vague arrive

Les chiffres de la contamination continuent de ne pas être bons partout dans le pays. Hier, ce sont 45 000 français qui ont été testés positif au Covid-19. Les servies de réanimations continuent de se remplir avec un peu plus de 4700 patients dans les unités de soins intensifs dans toute la France. La situation est particulièrement préoccupante en Île-de-France, dans les Hauts-de-France et en Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

L’exécutif a également annoncé travailler sur des protocoles sanitaires renforcés pour les écoles. Le but est de repousser au plus tard une fermeture des écoles. Le ministre de la Santé n’a pas pour autant les pistes de réflexion envisagées.

Du côté de la vaccination, ce sont plus de sept millions de français qui ont reçu une première injection du vaccin, dont plus de 2,6 millions qui ont reçu les deux doses. Une campagne de vaccination qui semble s’accélérer. Hier 300 000 injections ont été réalisées, un record. Dès demain, samedi 27 mars, les personnes de plus de 70 ans sans comorbidités pourront également se faire vacciner.

Par Thomas Bantchik