Dose de rappel pour tous les adultes, retour des gestes barrières, dépistage systématique à l’école primaire… les annonces d’Olivier Véran


25 novembre 2021

ANNONCES VERAN.png (171 KB)

Un nouveau tour de vis sanitaire pour faire face à la cinquième vague de Covid-19.

Une cinquième vague de contamination qui s’annonce plus intense et plus longue. C’est le constat à la mi-journée d’Olivier Vétan. Le taux d’incidence dans le pays atteint actuellement les 193 cas pour 100 000 habitants et la saison automnale et hivernale risque d’accentuer la propagation du virus.

Le ministre de la Santé a donc annoncé ce jeudi 25 novembre de nouvelles mesures pour tenter de limiter la propagation du Covid-19 et essayer de « sauver les fêtes de fin d’année » en famille.

Dose de rappel pour les plus de 18 ans

C’est la principale annonce d’Olivier Véran. Conformément à l’avis de la Haute Autorité de Santé, la troisième dose de rappel va être étendue à l’ensemble des adultes français. Concrètement, cela veut dire que si vous avez été vacciné il y a plus de 5 mois vous pouvez recevoir votre dose de rappel. Le ministre a également annoncé l'ouverture, la réouverture et le déploiment de nouveaux centres de vaccination.

Un rappel nécessaire pour permettre aux défenses de l’organisme de se défendre face au virus. Le ministre de la Santé a par ailleurs rappelé que le vaccin permet de réduire par 8 le développement de formes graves du virus.

Dans le même temps « une infection correspond à un rappel » a déclaré Olivier Véran. Cela veut dire que si vous avez été infecté par le Covid après avoir reçu vos deux doses de vaccin, vous devez recevoir votre dose de rappel 5 mois après votre infection.

Renforcement du pass sanitaire

A l’instar des plus de 65 ans qui sont concernés dès le 15 décembre, le pass sanitaire ne sera plus valable pour les plus de 18 ans qui ont fait leur dernière injection il y a plus de 7 mois à partir du 15 janvier 2022.

Dans le même temps, la durée de validité des test PCR et antigénique est désormais réduite de 72 à 24 heures face à la propagation rapide du virus. Cela veut dire que les personnes non-vaccinées devront être testées tous les jours pour avoir un test sanitaire valable, à leur frais – sauf en cas de prescription de leur médicin ou si vous êtes cas contact.

Renforcement des gestes barrières

Entre lassitude et oubli au fil des mois, le ministre de la Santé a appelé les Français a renforcé les gestes barrières, en portant notamment systématiquement le masque en intérieur. Olivier Véran a aussi demandé le retour du gel hydroalcoolique partout où il s’était fait plus discret ces dernières semaines. Pour ceux qui travaillent en intérieur, le ministre a aussi insisté sur la nécessité – malgré le froid – de bien aérer les lieux pour permettre aux particules virales de s’évacuer. Il a aussi conseillé l’installation de capteurs de CO2 pour savoir à quel moment il devient nécessaire d’aérer en intérieur.

Demain, vendredi 26 novembre, un décret sera aussi publié pour rendre obligatoire le port du masque en intérieur dans les endroits où le pass sanitaire est exigé. Par ailleurs, localement les préfets pourront décider de rendre obligatoire le port du masque lors d’événement extérieurs, comme les marchés de Noël ou encore les brocante.

Le vaccin pour les plus jeunes ?

Le ministre de la Santé s’est également exprimé sur la question de la vaccination pour les 5-11 ans. Olivier Véran attend un avis favorable de l’Agence européenne du médicament dans la journée et va ensuite saisir le Conseil national d'éthique et la Haute autorité de santé sur cette question.

Si elles sont favorables à cette vaccination, une campagne pourrait débuter dès le début de l’année 2022, avec des doses diluées adaptées aux enfants.

Dépistage à l’école

Alors que plus de 8500 classes – quasi-exclusivement dans le primaire – sont désormais fermées dans le pays, le ministre de l’Education Nationale a annoncé un aménagement du protocole sanitaire de niveau 2.

Il n'y aura plus de fermeture systématique de classe dès le premier cas de Covid-19 dans le primaire. Jean-Michel Blanquer veut désormais un dépistage systématique de toute la classe pour que seuls les élèves présentant un test négatif puissent revenir en cours. Les tests seront gratuits. Une expérimentation de ce genre de dispositif est en cours depuis plusieurs semaines dans une dizaine de départements.

Ce nouveau protocole entrera en vigueur dans le courant de la semaine prochaine de manière différenciée, pour permettre aux chefs d’établissements de se préparer.

De nouvelles armes contre le Covid

Malgré ces nouvelles restrictions sanitaires, le ministre de la Santé s’est voulu confiant. Il a notamment loué l’arrivée dès le mois de décembre d’un médicament antiviral pour lutter contre le Covid. Prescrit par les médecins généralistes, il permettra aux personnes à risques et qui présentent des symptôme de diviser par deux leur risque d’hospitalisation s’ils se l’administrent dans les 5 premiers jours après l’infection.

La France sera le premier pays européen à l’utiliser. Olivier Véran promet également l’arrivée d’autres traitements dans les prochaines semaines.

Par Thomas Bantchik