Fête de la musique : à quoi s’attendre cette année en Isère ?


16 juin 2021

Les rues iséroises risquent de peu vibrer ce lundi soir.

La fête sera sûrement un peu moins belle que d’habitude… Crise sanitaire oblige, la fête de la musique va être limitée un peu partout dans le pays. On fait le point sur la situation

Un protocole sanitaire strict…

Le coup le plus dur pour cette fête de la musique c’est bien l’interdiction des concerts spontanés dans la rue, pourtant si fermement ancrés dans la tradition de cette fête. Une décision du Ministère de la Culture pour éviter tous rassemblements de plus de 10 personnes en période de crise sanitaire.

Un léger assouplissement cependant a été annoncé jeudi 17 juin par la ministre Roselyne Bachelot. Les « mini concerts » seront autorisés ce lundi dans les bars et les restaurants. Ils devront cependant respecter l'esprit du protocole sanitaire et ne pas être « susceptibles d’engendrer des regroupements sur la voie publique et d’accroître les risques de contamination en intérieur ».

Malgré tout, quelques évènements pourront avoir lieu, mais avec un public assis et dans le respect des protocoles en vigueur pour les concerts. Le pass sanitaire sera notamment exigé pour tout évènement accueillant plus de 1000 spectateurs.

Une bonne nouvelle s'est tout de même glissée ces derniers jours, la fin du couvre-feu dès ce dimanche 20 juin, au lieu du 30 juin comme inititallement annoncé. On pourra donc profiter de la journée la plus longue de l'année jusqu'au bout de la nuit, mais cela ne devrait pas changer grand chose pour les municipalités qui ne peuvent toujours pas facilement organiser de concerts.

… trop contraignant pour de nombreuses villes

C’en est trop pour certaines municipalités qui préfèrent jeter l’éponge. C’est notamment le cas de Grenoble qui préfère ne rien faire pour ce 21 juin. Idem à Bourgoin-Jallieu et Voiron, où les consignes strictes ont refroidi les ardeurs des mairies. Pas de fête de la musique non plus à Vienne, mais la municipalité installera des scènes près de certains bars, cafés et restaurants pour qu’ils puissent tout de même proposer des animations pour leurs clients.

Quelques concerts restent tout de même prévus

L’évènement dans le département ça sera surtout le concert gratuit de Michael Jones à La Tour-du-Pin. La mairie a décidé de maintenir la fête sur le Champ de Mars. En première partie dès 19h45 les Turripinois pourront écouter Mary Cooper avant de retrouver à partir de 20h30 Michael Jones, ancien acolyte de Jean-Jacques Goldman.

Mais pour toujours respecter le protocole sanitaire, les spectateurs seront comptés à l’entrée avec 975 places assises de disponibles. Aucune réservation ne sera possible. Le port du masque sera obligatoire sur le Champ de Mars, en revanche l’accès au lieu ne sera pas conditionné à la présentation d’un pass sanitaire. Soyez également prévenus, il n’y aura aucune buvette ni point de restauration sur place.

Ce lundi, Villefontaine va aussi fêter la musique comme il se doit. Pas moins de trois scènes seront installées un peu partout dans la commune pour profiter des concerts dès 19 heures. Il y aura la scène « Hip-Hop’opéra » « place Nelson Mendela » aux Roches, la scène appelée « La voix des mots » devant la maison de quartier des Fougères et la scène « Au-delà des frontières » devant le stade Lionel Terray à Servenoble. La programmation des différents concerts est à retrouver ici.

Des concerts dès ce week-end

Certaines municipalités avaient également prévu d'organiser la fête de la musique dès ce week-end et ont décidé de maintenir malgré les protocoles sanitaires... reste maintenant à espérer que la météo ne viendra pas jouer les trouble-fête également. C'est notamment le cas de Moirans avec ce samedi 19 juin à partir de 17h30 le groupe Gipsy and Co place de l'Assemblée Départementale. A 18 heures, c'est l'Orchestre à cordes et à vent de l'école de musique qui se produira à la Halle Martin.

A Saint-Laurent-du-Pont, les festivités auront lieu de 18 à 22 heures ce samedi 19 juin au stade Charles Boursier. Au programme : orchestre d'harmonie de l'école de musique, mais aussi des groupes de rock punk et hard rock, en passant par de la chanson française.

Et des reports

Pour ne pas définitivement abandonner la fête, plusieurs municipalités ont fait le choix de reporter la fête de la musique. C’est notamment le cas de Charantonnay qui préfère l’organiser le samedi 3 juillet à partir de 18h30. A cette date-là, le couvre-feu devrait être aboli.

A Vizille le rendez-vous est donné au 10 juillet sur la place du Château. Initialement prévu le 19 juin, le programme restera le même avec un concert de l’école de musique de la maison des pratiques artistiques suivi du spectacle sur Queen interprété par le groupe Patchwork.

Par Thomas Bantchik