Un tout nouveau musée pour découvrir l’histoire du lac de Paladru


09 juin 2022

C’est un projet qui a été imaginé il y a près de 10 ans.

Après deux ans de travaux, le musée archéologique du lac de Paladru (Malp) est (enfin) sorti de l’eau ! Un bâtiment à l’architecture atypique, en forme de pirogue, installé à quelques mètres seulement des berges.

WhatsApp Image 2022-06-07 at 10.07.52 (8).jpeg (120 KB)

Il a ouvert ses portes au public ce mardi 7 juin. A l’intérieur, près de 600 objets découverts dans les profondeurs et qui offrent un vrai voyage temporel vers deux périodes : le Néolithique et l’an Mil. « C’est le fruit de plusieurs décennies de recherches sur un site archéologique majeur en Isère. C’est plus particulièrement le résultat de deux fouilles, dans deux périodes différentes, avec un site qui s’appelle les « Baigneurs » et un autre intitulé « Colletière » », explique Isabelle Dahy, la directrice du musée.

WhatsApp Image 2022-06-07 at 10.07.52 (1).jpeg (131 KB)

Isabelle Dahy, directrice du musée archéologique du lac de Paladru - Radio ISA

Une visite pour les plus jeunes, comme pour les plus grands, qui permet découvrir ou redécouvrir l’histoire de ce lac qui a énormément évolué depuis des milliers d’années. « C’est un lieu très riche, mais surtout un conservatoire incroyable de cette histoire. Le niveau du lac a évolué avec les années. Les hommes installés sur ces rives il y a 1000 ans ou 4700 ans ont laissé leurs villages en place, sont repartis, puis les eaux ont recouvert ces sites. Ce qui a permis une conservation exceptionnelle de tous ces éléments », ajoute-t-elle.

WhatsApp Image 2022-06-07 at 10.17.15.jpeg (101 KB)

WhatsApp Image 2022-06-07 at 10.07.52 (6).jpeg (104 KB)

WhatsApp Image 2022-06-07 at 10.07.52 (4).jpeg (121 KB)

WhatsApp Image 2022-06-07 at 10.07.52 (2).jpeg (134 KB)

Une vraie visite immersive

L’objectif affiché du musée pour cette visite est clair : « raconter une histoire avec l’Histoire ». Pour cela, les visiteurs sont plongés dans une ambiance très tamisée, qui rappelle les profondeurs du lac. « C’était un vrai choix muséographique architectural. Le bâtiment répond au message que nous souhaitions donner. On entre par un jeu de pentes dans l’exposition permanente, qui est une métaphore du lac, puis émergent des îlots, des objets. On propose ensuite aux visiteurs de devenir arpenteurs, archéologues, au milieu d’un parcours thématique », raconte la directrice.

Au-delà des objets issus des fouilles, le musée propose différents éléments multimédias. « Il y a une première alcôve qui est un escape game autour de l’histoire du musée. Et dans une autre alcôve, on propose un court-métrage réalisé en collaboration avec une société de production montpelliéraine, qui a eu une approche poétique de l’archéologie, car on peut faire de la poésie à travers les recherches archéologique », conclut Isabelle Dahy, qui espère que 20 000 visiteurs viendront découvrir le musée chaque année.

Par Baptiste Berthelin

Infos pratiques : jusqu’au mois d’octobre, le musée est ouvert du mardi au dimanche de de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. De novembre à mars, ouverture les week-ends.