Voiron : la première Bricoboutique de la Croix-Rouge a ouvert ses portes


22 novembre 2021

La facture de certains travaux peut rapidement être salée.

Le 11 septembre dernier, la Bricoboutique de la Croix-Rouge a ouvert ses portes avenue Raymond Tezier à Voiron. Une première en France. Le principe est très simple : vendre du matériel de bricolage à des prix très bas. « On récupère du matériel dans différentes enseignes, sociétés, pour les revendre à des prix très compétitifs et ainsi éviter le gaspillage », explique Michel Pichon, bénévole à la Bricoboutique.

C’est Vincent Hecht, bénévole depuis plus de 15 ans, qui est à l’initiative de ce projet. Il a travaillé pendant trois ans sur cette idée de « l’antigaspi ».

Ouvert à tous

Il est vrai que lorsqu’on se balade dans la boutique, qui est un ancien bar, les prix sont parfois surprenants. « Si on prend les ampoules LED par exemple, qui sont vendues sept ou huit euros sur le marché, nous on va les vendre deux euros. Le rouleau de papier peint un euro », ajoute le bénévole. Et la liste des produits présents dans les rayons est encore longue :

Des prix très intéressants qui sont accessibles à tous. « C’est ouvert à tout le monde. Ça ne dépend pas des coefficients familiaux ou d’autres choses. Les revenus n’entrent pas en compte », précise Michel Pichon. Les bénéfices permettent ensuite de financer la partie alimentaire de la Croix-Rouge ou encore d'accompagner ceux qui ont très peu de moyens pour réaliser des travaux.

IMG_0167.jpg (3.04 MB)

Aujourd’hui, 12 bénévoles travaillent sur ce site qui est seulement ouvert le samedi pour l’instant. En moyenne 80 personnes viennent chaque semaine. Le but est désormais d’accueillir de nouveaux bénévoles pour développer l’activité. « On recherche des bénévoles pour pouvoir notamment ouvrir d’autres jours dans la semaine. C’est notre objectif », ajoute le retraité.

IMG_0173.jpg (1.74 MB)

Bientôt d’autres Bricoboutique ?

Face à ce beau succès, d’autres Bricoboutique pourraient ouvrir ailleurs en France lors des prochains mois :

Une initiative qui marche fort donc après quelques semaines seulement. Un endroit convivial, qui profite à tout le monde et qui évite le gaspillage de matériaux qui sont neufs à 90%.

Par Baptiste Berthelin